Calendrier

<<  Déc. 18  >>
 Lu  Ma  Me  Je  Ve  Sa  Di 
       1  2
  3  4  5  6  7  8  9
10111213141516
17181920212223
24252627282930
31      

Evénements

 


 

 
 


 
 
 

 
 




 
 
 
 

 

 

Théâtre Privas : Cali, un vent de liberté

PDF Envoyer
Culture - Théâtre/danse
Écrit par Yohan BALLORE   
Lundi, 02 Février 2009 18:21

 


Buno Caliciori, alias Cali, est entré en communion avec le public du théâtre de Privas, dimanche 2 février. Un moment d'intense émotion.

Telle une ombre chinoise, Cali fait son apparition sur scène, accompagné par ses trois musiciens. Sous une lumière tamisée, on distingue à peine son visage. Mais dès les premières paroles, la magie opère. Dans son 3e album L'Espoir, le chanteur livre une nouvelle partie de sa vie. Pas toujours bien gaie, il faut le reconnaître, mais qui parle à tous. Il dissèque l'Amour comme on ne l'avait rarement fait auparavant. Chaque mot percute en plein coeur. Aussi quand il évoque la mort de ses grands-parents, beaucoup se laissent emporter par les sanglots. Discrètement.

Proche de son public, il invite une anonyme assise au pied de la scène à danser. La chanceuse, bouleversée par ce qu'elle est en train de vivre, savoure chaque seconde. Un corps à corps frénétique s'offre alors au public. Délire assuré. 

Bain de foule

Sans qu'on y soit préparé, la deuxième partie du spectacle prend un drôle de tournant. Place à la lumière stroboscopique, aux boîtes à rythme et aux vestes argentées. Cali et ses musiciens reprennent d'anciens tubes samplés version "clubbing". Voix métallique. Les groupies lèchent maintenant le devant de la scène. Les "On t'aime Cali" n'en finissent pas. Puis revenant de la coulisse avec une lampe à pétrole, l'idole quitte la scène pour prendre un bain de foule. Il traverse les allées de la salle. "Cali est passé à cinquante centimètres de moi, tu te rends compte !", lâche une fille. Un rêve.

Retour à des sons purs. Le chanteur s'empare du micro avec tendresse. C'est bientôt la fin. Le public en redemande, encore et encore. Une étonnante complicité s'est nouée. Mais Cali déclame ses dernières phrases. Poing levé, il va et vient. La résistance est en marche. Nul doute, tous rentreront chez eux après avoir respiré "L'odeur délicieuse de la liberté".  


 

Cali et ses musiciens.

 

 

 

 

Ajouter un Commentaire


Code de sécurité
Rafraîchir

Partenaires

 

Vidéos récentes


Warning: simplexml_load_file(http://gdata.youtube.com/feeds/api/users/infoardeche/uploads?max-results=4) [function.simplexml-load-file]: failed to open stream: HTTP request failed! HTTP/1.0 410 Gone in /home/infoarde/www/modules/mod_tjs_youtube/helper.php on line 40

Warning: simplexml_load_file() [function.simplexml-load-file]: I/O warning : failed to load external entity "http://gdata.youtube.com/feeds/api/users/infoardeche/uploads?max-results=4" in /home/infoarde/www/modules/mod_tjs_youtube/helper.php on line 40

Warning: Invalid argument supplied for foreach() in /home/infoarde/www/modules/mod_tjs_youtube/helper.php on line 44

Télécharger l'agenda

Partenaires

Chambres D'Hôtes - ...suite des Partenaires et Référencement